ANTÉCÉDENTS ET PRINCIPES


 

L´itinéraire culturel se révèle comme un concept très fécond. Il offre un cadre privilégié pourNao, "Retablo de Cubells" (Spain) une dynamique de compréhension mutuelle, de lecture plurielle de l´histoire et d´une Culture de Paix. Il se fonde sur le mouvement de population, la rencontre et le dialogue, l´échange et l´inter-fécondation des cultures, dans l´espace et dans le temps. (2.a)

Le concept d´itinéraire culturel:

  • se réfère à un ensemble d´une valeur supérieure à la somme des éléments qui le constituent et qui lui donne son SENS;
  • illustre l´échange et le dialogue entre pays ou entre régions;
  • revêt une pluralité de dimensions, qui développe et enrichit sa fonction première. (4.b)

L´identification de l´itinéraire culturel se fonde sur un ensemble de points forts et d´éléments tangibles, témoins de la signification de l´itinéraire même. (4.d).

Rapport de la réunion d´experts, ' Les Itinéraires comme Patrimoine Culturel', Madrid, 1994.

Dans le cadre de la Convention du Patrimoine Mondial, les itinéraires culturels relèvent des Orientations et notamment de l´article 19 qui considère 'la série en tant que telle et non ses éléments constitutifs pris individuellement'.

 

PRINCIPES DE BASE

  • Promouvoir le respect et la mise en valeur des différents types de patrimoine culturel - tangible comme intangible - pour renforcer le contact entre les peuples et les cultures quelles que soient leurs origines.
  • Face à l´actuel mouvement d´uniformisation des cultures, renforcer les identités culturelles tout en pronant l´enrichissement mutuel par l´inter-culturalité et surmonter, en même temps, les frontières des incompréhensions historiques pour le rapprochement et l´entente entre les peuples. Cela concerne notamment le respect des diverses interprétations culturelles du même patrimoine.
  • Rechercher l´ouverture culturelle, la relation interprofessionnelle entre les sciences dites techniques et les sciences humaines et sociales, promouvoir la capacité de dialogue et le désir de comprendre qu´aucune frange du savoir, comme aucune frange culturelle n´est éloignée ou étrangère à l´ensemble.
  • Comprendre les itinéraires culturels comme un moyen de renforcer la responsabilité collective des peuples vis-à-vis des biens culturels.
  • Enrichir l´espace de la reflexion et de l´analyse sur les aspects historiques et culturels par l´intermédiaire des itinéraires culturels.
  • Reconnaître que la connaissance est un perpétuel va et vient entre cause et effet qu´il faut continuellement explorer pour comprendre et respecter tous les aspects de l´activité humaine matérialisés dans les itinéraires et les tracés culturels, parties intégrantes du patrimoine culturel.

 

Ténérife, 8-9-1998

 

 

www.icomos-ciic.org